Tendance Culture

Délégation générale du FESPACO/L’homme des challenges a pris fonction

 

 

L’homme des challenges a pris fonction

 

Michel OUEDRAOGO, le tout nouveau Délégué général du FESPACO (Festival panafricain du cinéma de Ouagadougou) a pris fonction. La cérémonie d’installation a eu lieu, le vendredi 29 février 2008 au siège de l’institution. Elle a été présidée par le Secrétaire Général du ministère en charge de la Culture. 

 

Silence ! Moteur ! Ça tourne. Un autre clap a été donné pour la direction du Festival du cinéma  africain. Baba HAMA passe le témoin à Michel OUEDRAOGO. Le FESPACO prend donc un nouveau départ pour gagner d’autres batailles. La passation de service s’est déroulée dans une ambiance bon enfant. Réalisateurs, comédiens, artistes divers, hommes de medias sont venus témoigner leur soutien aux deux hommes. Ainsi donc, Michel OUEDRAOGO remplace Baba HAMA qui a dirigé le festival une décennie durant. «Attentif, travailleur, Baba HAMA a su imprimer au festival, sa marque…», a dit le S.G du ministère en charge de la Culture. Dans son discours d’au revoir le Délégué sortant a remercié tous ceux qui l’ont aidé et soutenu au cours de ces années pendant lesquelles il avait la charge du festival.

Le FESPACO prend donc une nouvelle tournure. Et Michel OUEDRAOGO a annoncé les couleurs : «J’initierai en toute urgence, un programme d’action baptisé VISION21 pour le FESPACO. Ce programme visera à instaurer une refondation structurelle indispensable pour engager notre Festival dans le nouveau millénaire. FESPACO VISION21 ne sera pas un concentré de bonnes intentions, mais un ensemble de petites révolutions qui baliseront l’itinéraire, pour un festival encore plus grand et toujours plus grand». Ceux qui connaissent l’homme savent que ce n’est pas des vœux pieux. C’est un homme de challenges et de défis qui va au bout de ses ambitions. A la      direction du quotidien d’Etat Sidwaya, il a fait un passage remarqué et a laissé des marques d’un grand manager. A coup sûr, il imprimera encore son label  au  FESPACO dont il a désormais la charge. «Michel OUEDRAOGO est l’étalon du moment à même de relever le défi du FESPACO du 21e siècle», a soutenu le président de la cérémonie. Entre Michel OUEDRAOGO et le Festival du cinéma africain c’est une histoire ancienne. Déjà journaliste aux éditions Sidwaya en 1985, il avait mis sa plume au service du festival. Depuis lors, il occupera des fonctions de chargé de communication et des relations publiques du festival pendant plusieurs années. Ces dernières années, il a été promu conseiller au sein du comité national d’organisation, auprès de ces illustres aînés comme Gaston KABORE, le  Colonel N. TRAORE. Pendant longtemps dans les coulisses du festival  l’homme des challenges  passe à l’avant scène pour travailler pour l’édification du cinéma  africain. En attendant de le voir à l’œuvre, nous lui souhaitons bon vent dans sa noble et exaltante mission.

Frédéric ILBOUDO



04/03/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1599 autres membres