Tendance Culture

Il priait et ... dealait

 L'homme de Dieu qui lisait le Coran à une heure avancée était un astucieux trafiquant de drogue.

"L'habit ne fait pas le moine", dit-on. L'inspecteur stagiaire Mamadou S. Diakité a fait de cet adage un principe de travail. Il ne se fie jamais aux apparences. Et cette précaution s'avère payante. En effet le jeune officier de police vient de mettre hors d'état de nuire, dans la nuit du 1er au 2 avril, un dealer de 30 ans. Le trafiquant de drogue présentait la particularité de faire passer pour un ... marabout.

Le quartier de Kalabancoura(Mali) est bien connu pour le nombre élevé des consommateurs de cannabis qui y résident. C'est aussi l'un des quartiers de Bamako où les bars sont les plus nombreux. Nombre de jeunes de Kalabancoura ACI ont été pris, au moins une fois, dans les mailles des filets de la police pour détention ou consommation de stupéfiants.

Ainsi avant-hier soir, la patrouille conduite par l'inspecteur Mamadou S. Diakité a été témoin, vers trois heures du matin, d'un spectacle qui lui a paru bizarre. Un homme vêtu comme un imam était installé sur un tas de sable en instance d'être transféré dans une villa en chantier. A cette heure indue, l'inconnu lisait des versets du Livre saint à la lumière d'un lampadaire. A côté de lui brûlait un serpentin anti-moustiques. L'imam, selon certains éléments de la patrouille, le soufi d'après d'autres, avait étalé devant lui une copie du Saint Coran, de l'édition dite Tunisienne. Il élevait la voix quand quelqu'un s'approchait de lui et baissait le ton quand le passant s'éloignait


09/04/2008
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1600 autres membres