Tendance Culture

Les femmes du net . Qui sont-elles? Que cherchent-elles?

Les femmes du net

 

Qui sont elles? Que cherchent-elles

 

Trouver  l'âme sœur devient  de plus en plus difficile. Et pour les femmes, et pour les hommes. Les bonnes vieilles habitudes faites de rencontres lors de divers cérémonies (mariage, baptême, funérailles etc..) ou en des occasions spéciales (école, marché etc..) ne suffisent plus. Aujourd'hui, technologie de l'information et de la communication oblige de plus en plus de burkinabé cherche leur âme sœur sur le net a travers ce qu'on appelle le « tchat ». Pendant plus de deux mois, nous nous sommes « inscrit » à cette « nouvelle école de drague ». Le résultat est plus qu'édifiant.

 

Il est 13h. Pendant que bon nombre de Burkinabé son à table où en train de se reposer, E. K, elle, a choisi de rester au service, et même, de « sacrifier » son repas de midi pour naviguer. Caller devant son ordinateur et bénéficiant de la connexion haut débit, c'est à peine si elle a encore les pieds sur terre, tellement elle est concentrée sur son affaire : le tchat.  Selon elle, c'est le  meilleur moment pour espérer dénicher une rencontre. Vous l'aurez compris, E. K comme beaucoup d'autres burkinabé se retrouvent sur la toile mondiale à travers le tchat, pour se faire des amis (es), des amoureux (ses) ou tous simplement dialoguer. C'est le moment où il y a le plus d'audience. Pendant deux heures et demi sinon même plus (puis- qu'il arrive que pendant les heures de service d'autres soit toujours connecter) E.K va envoyer des messages et en recevoir, échanger des adresses, avoir des rendez-vous tous cela dans le but ultime de se faire une relation amoureuse.

Est-il tout aussi difficile ou facile d'aborder une fille, un garçon, sur le net ? Les relations établies via le virtuel peuvent-elles aboutir à quelque chose de concret voir de solide ?

  Une chose est sûre, de plus en plus de Burkinabé toutes catégories socio professionnelles et d'âge  s'essayent avec plus ou moins de succès à rechercher l'âme sœur sur le net. A travers l'agence matrimoniale virtuel gratuit et sans intermédiaire se nouent des contacts d'amitié, des relations amoureuses etc. L'amitié, l'amour est possible aussi sur le net. Du pseudonyme à son véritable nom qu'on va donner à son « ami », s'établi en l'espace de cinq à dix minutes voir une heure de dialogue, une certaine confiance. « Le tchat est pour moi un espace d'évasion de rencontre de divertissement. A chaque fois que je  me retrouve sur le tchat cela me permet de me faire des amis au plan national et même international, bref c'est un espace d'échange et de partage » nous a confié Alima Bambara. Si pour certains le tchat n'est rien d'autre qu'un espace de dialogue,  d'échange et d'évasion, pour d'autres, le tchat représente beaucoup plus que ça. Il est une agence matrimoniale  ou beaucoup s'agrippent et espèrent trouver le ou la partenaire idéal(e).

 

                          Le  tchat une agence matrimoniale ?

 

L'agence matrimoniale conventionnelle est un établissement commercial ayant pour vocation de marier des hommes et des femmes. Dans ce genre d'établissement, l'homme ou la femme qui est à la recherche de l'âme sœur exprime ses préférences, ses goûts, etc. Le Tchat, c'est tout autre chose. C'est d'abord un espace de dialogue, de bavardage comme l'explique le petit Larousse. C'est donc au cours de ces bavardages virtuels que des « liens » se tissent. Le tchatcheur ou la tchatcheuse, à travers une  brève présentation indique déjà ses intentions et ses désirs. Du dialogue simple en passant à l'amitié simple… sincère, et voir plus, sont des indications qui permet à chacun de se situer. Pour tout dire il y a n'a qui sont directe et qui demande le mariage (Jeune fille de 24 ans cherche homme sérieux pour amitié sincère pouvant aboutir au mariage). « Je suis une fille mère de 30ans. A chaque fois que je vais sur le tchat, je nourri le secret espoir de rencontrer quelqu'un. Vous savez de nos jour les hommes n'abordent plus les femmes comme à l'accoutumer. Comme vous le savez il n'est pas permis  dans nos mœurs que la jeune fille ou la femme, même quant elle trouve un homme qui lui plais de l'aborder. Mais sur le tchat cela est possible. Pour ce qui est des résultats je peux vous dire c'est extraordinaire » a laissé entendre E.K secrétaire dans un ministère de la place. Pour Alphonsine C comptable dans une société de la place «  ça va faire bientôt 6 mois que je m'essaie au tchat et je dois dire que pour moi le résultat est plus qu'encourageant. Je crois avoir trouver ce que je cherche. J'ai déjà pu passer du virtuel au concret puisse que j'ai pu rencontrer le monsieur en question et avec lui nous sommes pour l'heure de très bons amis et ça se pourrait qu'on aille plus loin puis que l'on s'entend, on se comprend, bref on se fréquente assidûment. » Tous comme ces deux tchatcheuses, elles, sont nombreuses à se réjouir des « bienfaits » du tchat.  Il faut dire que les femmes ne sont pas les seules sur le  tchat à chercher l'âme sœur. Les hommes n'ont plus ne sont pas en reste. Pour s'en convaincre, il suffit de jeter un œil sur les écrans des femmes    quant elles sont connectées. La tonne de messages qu'elles reçoivent en des fractions de minute prouve que  les messieurs sont au aguets et près à sauter sur toute occasion qui se présente.  « De temps en temps je vais sur le tchat. Mon objectif est de rencontrer une femme qui a l'argent c'est pourquoi je ne tchat qu'avec celle qui ont la cinquantaine, voire plus, surtout celles qui vivent en occident et qui veulent la bonne compagnie » nous a confié Émile AGBODU un jeune nigérian. Des témoignages  font était même  d'union qui auraient été déjà  scellées  par le biais des rencontres du net.

 

Effet de mode ou réel besoin

 

Les TIC prennent  de plus en plus de place dans les faits et agissements des Burkinabé. Loin  d'être un phénomène de mode, c'est juste une adaptation à la nouvelle donne. Pour Evariste NIKIEMA journaliste culturel et tchatcheur,  « le tchat est un espace de  liberté de  les femmes ne font que s'adapter à cela. N'oublier pas que pendant longtemps les gens s'écrivaient des lettres pour se draguer avec toutes les compromissions que cela pouvait avoir si la femme n'était pas d'accord. Ce n'est pas le cas avec le tchat. Aujourd'hui l'avantage du tchat c'est qu'il ne laisse pas de trace et la discrétion est assurée jusqu'à ce que vous  décidiez de vous rencontrer. » La dessus le Burkina Faso semble être en retard par rapport à certains pays de la sous région comme la Côte d'Ivoire ou l'audience féminine dépasse les centaines quant au Burkina elle est à cinquantaine voire moins. Le phénomène est donc en train de prendre de l'ampleur. A côté des autres espaces traditionnels de  rencontre que sont les agences matrimoniales, les mariages, baptêmes, funérailles, etc. ...le net via le tchat  est en train de se frayer un chemin. Bien malin donc qui s'aura prédire jusqu'ou il pourra nous mener. Le sourire qu'affiche EK a chaque fois qu'elle obtient un numéro de téléphone ou une adresse mail, prouve que le tchat a des beaux jours devant lui. Mais s'aura-t-elle s'arrêter un jour ? Rien n'est moins sûr

                                                  Frédéric ILBOUDO   



13/02/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1607 autres membres