Tendance Culture

Rencontre africaine de la Photographie/Saïdou Dicko honorera le Burkina

Rencontre africaine de la photographie de Bamako
Saïdou DICKO honorera le Burkina Faso

Du 24 novembre au 23 décembre 2007 se tiendra sur les rives du Djoliba, au Mali la Rencontre africaine de la photographie. Septième du genre, la nouvelle édition des Rencontres s'ouvre sur l'image sur toute ses formes : photographie, installation, film, vidéo, nouvelles, image. La rencontre qui réunit plusieurs professionnels de l'art de l'image d'Afrique et d'ailleurs sera un tremplin d'échanges, de partage d'expériences, et surtout de découvertes pour les artistes ainsi que pour les Bamakois. Le Burkina que sera de la fête va être représenté par l'un de ses dignes fils rompu à l'art de l'image. Il s'agit de Saïdou DICKO.

Seïdou DICKO, artiste peintre photographe burkinabè

C'est au jeune artiste peintre et photographe Saïdou DICKO (il est né en 1979 à Déou) que revient la lourde charge de défendre les couleurs du Burkina à cette 7e Rencontre. Mais que l'on ne s'y trompe pas. Aux âmes bien nées, la valeur n'attend point le nombre des années. Et DICKO fait partie des ces jeunes dont l'adage magnifie. En effet, ce jeune burkinabè a plusieurs cordes à son arc. Depuis 1994 il vole de festival en festival, d'exposition en exposition pour montrer son talent. De Ouaga à Gorée, Dakar, au Sénégal, en passant à Bamako au Mali, Bruxelles en Belgique, la France etc, il a fait admirer et apprécier son talent. Ce qui a très certainement prévalu à sa sélection pour cette Rencontre de Bamako. Si ce berger peulh du Nord du Burkina a laissé ses bœufs pour la peinture, la photographie, c'est qu'il a l'art dans le sang. Avec une œuvre comme «le voleur d'ombre» DICKO a fini de convaincre les professionnels du genre de son génie. Il n'y a donc pas d'inquiétude à se faire. Il sera à la hauteur de la tâche. Le Burkina sera dignement représenté.

 

Faire connaissance avec la Rencontre

Une toile de DICKO lors d'une exposition à Dakar

«Dans la ville et au-delà». C'est le thème retenu pour la 7e édition des rencontres de la photo de Bamako. Une rencontre qui se penchera sur les mécanismes qui différencient une ville du reste d'un territoire. Les différentes catégories, comme le centre-ville, le quartier des affaires, la zone résidentielle, constituent autant d'éléments qui donnent à la ville sa cohérence. Mais qu'en est-il des bidonvilles ou si vous voulez les quartiers non lotis ? Ces zones entre ceux qui ne sont ni dans la ville ni dans la campagne ? Quelles relations entretiennent-elles avec les grandes capitales, les mégalopoles, mais également avec les villes provinciales ? Ce sont toutes ces problématiques, toutes ces questions qui sont posée aux photographes qui devront s'interroger sur les différentes interactions, tant humaines que physiques, qui se dégagent dans ce dialogue entre la ville et ses abords. Il sera demandé à chaque photographe cinq images faisant partie d'un travail documentaire, de photo journalisme ou plastique dans lequel, avec leurs regards, ils tenteront d'apporter une réponse esthétique et artistique à cette question qui hante les temps modernes. Les artistes viendront de plusieurs pays du continent africain, mais aussi de France, du Brésil etc. Pour le Directeur national du Musée de Bamako et commissaire associé de la rencontre M. Samuel SIDIBE, «il s'agira de donner de l'Afrique une image différente…»

Par Frédéric ILBOUDO



22/11/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1606 autres membres