Tendance Culture

Sculpture sur granit de Laongo/Le site enrichi de nouvelles créations

 

Le site enrichi de nouvelles créations

LeVIIIe symposium international de sculpture sur granit de Laongo s'est achevé le lundi 10 mars 2008, sur le nouveau site. Sur place, les artistes ont matérialisé sur la pierre, une trentaine d'œuvres de belle facture. Enrichissant ainsi le paysage touristique de Laongo.

 
Ali Nikièma expliquant le thème de son œuvre au ministre Savadogo.
Blandine Ouédraogo en plein commentaire explicatif de son œuvre "L'échange et le partage".

La clôture de ce VIIIe symposium de sculpture sur granit de Laongo a été marquée d'une visite des œuvres sculpturales par le ministre de la Culture, du Tourisme et de la Communication Filippe Savadogo, accompagné du gouverneur de la région du Plateau central, Mme Ruth Yaméogo, des responsables du ministère de la Culture et des autorités provinciales d'Oubritenga. A l'issue de cette visite, Mme Ruth Yaméogo, gouverneur de la région, a apprécié l'engagement des artistes sur le site, au vu de leurs réalisations.
Se référant au thème d'une œuvre créée sur le site, elle a soutenu que la richesse culturelle d'un pays peut contribuer à améliorer son économie.
Le premier responsable du département de la Culture, du Tourisme et de la Communication, Filippe Savadogo a loué le talent des sculpteurs à travers la trentaine d'œuvres réalisées.
Il a été particulièrement séduit par le "Vénus de Laongo", une œuvre de 5,5 tonnes créée par Gustave Shubotz d'Allemagne, symbolisant non seulement la femme, élément central de ce VIIIe symposium.
"C'est comme si cet artiste rendait un hommage à la femme à l'occasion
du 8-Mars".
"Donc pour nous, il est important que nous poursuivions avec la création à Laongo.

Ce qui n'enchante depuis l'ouverture de ce symposium, c'est la visite effectuée tous les jours à Laongo par plus de 300 à 500 personnes.
Et cela marque le point de départ d'une autre série de visites touristiques et culturelles sur le nouveau site", a confié le ministre Savadogo.
Les sculpteurs ont immortalisé l'événement par une photo de famille avec les officiels.

Il a aussi rendu un grand hommage aux créateurs de Laongo, qualifiant ce site d'un des rares en Afrique et particulièrement en Afrique de l'Ouest.
Quant au délégué des artistes, Patrice Belin, il a remercié les autorités pour leur assistance tout au long du symposium, et laissé libre cours à son opinion, tout en souhaitant que le nouveau site ne soit pas clôturé. Une animation assurée par la troupe Warba de Tamissi, suivie d'une remise d'attestation, de participation à des sculpteurs, a clos ce VIIIe symposium.

Privat OUEDRAOGO



12/03/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1600 autres membres