Tendance Culture

Miss Poog-beedré, 5e édition : Reine Coulibaly est bel et bien reine

Reine Coulibaly est bel et bien reine

 
 
La 5e édition de Miss Poog-beedré a eu lieu samedi 26 janvier 2008 au Mercure Silmandé de Ouagadougou sous le parrainage de Mme Saly Nadège Koné. Mlle Reine Saly Coulibaly s’est installée sur le trône de la beauté féminine africaine, la femme avec embonpoint.

La succession de Mlle Maïmouna Traoré, Miss Poog-beedré, 4e édition, s’est déroulée samedi 26 janvier 2008 à l’hôtel Mercure Silmandé. A l’issue d’une compétition très serrée entre douze candidates, le jury, présidé par Mme Aminata Ouédraogo, a décerné la couronne à Mlle Reine Saly Coulibaly. Elle est donc élue Miss Poog-bêedré, 5e édition. Née en 1989, elle mesure 1,78 m pour 124 kg. Elle aime le cinéma et rêve de devenir informaticienne. Son plat préféré est le chawarma.

Jugée sur les critères de la marche en tenue traditionnelle, tenue de ville et tenue de vérité (pour démontrer l’aisance dans la démarche et dessiner les formes du corps) et enfin l’expression, Mlle Saly Coulibaly a convaincu et les membres du jury et le public. Elle a comme première dauphine, Mlle Christiane Da, célibataire et mère d’un enfant, et originaire de la région de Gaoua. Elle mesure 1,68 m pour 110 kg. Sa couleur préférée est le bleu.

Elue 2e dauphine à la 5e édition, elle est à la 5e édition, 1re dauphine. La deuxième a pour nom, Mlle Marie Claire Bancé. Elle mesure 1,65 m pour 107 kg. Sa couleur préférée est le violet et elle dit adorer la bouillie. Le trio gagnant de Miss Poog-beedré, édition 2008 est repartie les mains pleines de cadeaux offerts par la marraine, Mme Saly Nadège Koné et les différents sponsors.

La 5e édition de Miss Poog-beedré aura été d’un niveau très relevé. Au-delà de l’aspect démarche dans lequel certaines candidates ont péché (préférant souvent la danse à la démarche), elles ont toutes tiré leur épingle du jeu non seulement dans le sourire, l’aisance et surtout l’expression. Elles ont surpris plus d’un spectateur dans la maîtrise des différents sujets : l’excision, la maltraitante des enfants, l’éducation des filles, la dépigmentation, le trafic d’enfants, le don de sang, la place de la femme dans la société.

Ismaël BICABA

Sidwaya



28/01/2008
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1599 autres membres